Knowledge Mapping and Management

Les lignes de temps (Timeline)

Les lignes de temps (Timeline)

Comment relier les événements et le temps, pour faire comprendre simplement et efficacement leurs interactions ?
La ligne de temps (autre termes : frise chronologique ou timeline en anglais) est un outil visuel d’aide à la compréhension.
À la base, une simple ligne, à laquelle on peut raccrocher visuellement des événements :
Révolution Française - Timeline
Il faut noter au passage que cette représentation est très occidentale : certaines cultures voient le temps s’écouler de la droite vers la gauche selon l’ordre d’écriture, du haut vers le bas ou le contraire, voire disposent d’un modèle circulaire du temps … mais restons sur notre concept de temps usuel pour la suite, linéaire et suivant l’écriture.

Cette présentation permet de mieux montrer la synchronisation d’événements historiques, par exemple la cartographie suivante, montrant les divisions de la France après Clovis jusqu’à Charles Martel :

Synchronisation d'événements historiques

L’intérêt des lignes de temps est aussi de rajouter d’autres informations de nature non événementielle. La ligne de temps la plus célèbre et aussi magnifique est celle de l’historien Minard sur la campagne de Russie de Napoléon , permettant de retracer l’évolution (désastreuse) des effectifs, la progression dans l’espace (aller et retour) et la température des lieux (glaciale) :

Minard - Campagne de Russie

La manipulation informatique des lignes de temps est beaucoup plus pratique qu’avec le papier :

les outils permettent de jouer sur la durée (par exemple afficher une période entière allant de la durée de l’univers à des fractions de temps plus humaines comme l’année, le mois ou la journée). L’affichage du temps est réglé soit sur l’écoulement du temps (intervalles constants entre dates) soit sur les événements (distance constante entre événements). La ligne entière, qui ne tient que rarement sur une page A4 imprimée, peut défiler à la demande. La limitation des outils de type Powerpoint est alors patente !
les outils permettent aussi de choisir le type des contenus: si le temps est une dimension partagée par tous, l’affichage à la demande de plusieurs thématiques à la demande est un moyen de rapprochement et compréhension très intéressant (cf par exemple la carte de Minard ci-dessus).
Je vous invite à visiter chronozoom, démontrant cette double vision temporelle et thématique.

 

L’utilité en entreprise est multiple :

– comme instrument d’historisation (tourné vers le passé) : à grande échelle on retrouve les lignes de temps dans les livres institutionnels de sociétés fêtant leurs 10 ans, 50 ans, 100 ans, etc, mais il est aussi possible de les utiliser à petite échelle pour des projets  (par exemple  pour tracer la réalisation d’un projet, pour remonter l’histoire d’un contentieux et suivre la piste des différents documents échangés, etc).

– comme instrument de planification (tourné vers le futur) : projets pour  lesquels le temps joue un rôle majeur car des délais sont imposés (préparation pour une conférence, une exposition, …), à condition que la linéarité des événements reste simple, sinon il faut préférer un outil de planification de projet pour l’analyse. L’outil peut ainsi être parfait pour définir des roadmaps, contenant de plus tous les liens techniques nécessaires.

Malgré l’utilité évidente des lignes de temps il n’existe cependant pas d’outil universel et simple pour la gestion d’entreprise. En effet, la variété des projets et éléments gérés est très vaste et l’outil doit s’adapter à l’entreprise et à ses habitudes. Il existe de nombreux logiciels sur le net gratuits ou payants, mais leur intégration dans une base quotidienne est rarement élémentaire (cf par exemple ici). Le ratio valeur ajoutée/coût d’usage est à maîtriser !

Tagged with: