Knowledge Mapping and Management

FAQ

FAQ : Foire Aux Questions

(pour revenir au sommaire : )

QUESTIONS SUR LA METHODE KM2

 

A quoi sert la méthode KM2 ?

  • KM2 est une méthode de travail permettant une productivité et une qualité accrue des professionnels et plus généralement de toute personne ayant une activité nécessitant la connaissance.
  • KM2 permet de gérer facilement et efficacement des réunions, des todo lists, des compte-rendus d’activité, fabriquer des synthèses, rechercher et générer des documents, …

Que signifie le sigle SGH ?

  • SGH = Scripto Graphique et Hyperliens
  • Les 3 lettres désignent les primitives utilisées pour noter des connaissances :
    • S sous forme de mots,
    • G sous  forme de graphiques et de graphes :
      • Graphiques : soit des dessins, soit des symboles,
      • Graphes : des flèches visuelles permettant de relier des éléments entre eux
    • H pour les hyperliens : les hyperliens sont des références à d’autres connaissances, qui peuvent être dans le même
  • La classification (sans que les frontières soient parfaites) est la suivante :
    • un texte (livre, journal) utilise des notations S (que des mots)
    • un hypertexte (par exemple wikipedia) utilise un système de notations Sh et Sgh (beaucoup de texte, quelques liens, quelques graphiques (qui illustrent mais font rarement partie du discours).
    • Une bande dessinée est typiquement sG (un peu de texte et beaucoup de dessin).
    • Un langage de notation SGH combine les 3 primitives au même niveau
  • Les notations SGH sont une nouvelle forme d’écriture (voir article du blog ici).

La méthode KM2 est elle une simple extension du mind-mapping ?

Non, car :

  • La théorie des graphes et la représentation de la connaissance par dessins n’est pas nouvelle ! On retrouve des dessins d’arbre avec du texte qui ont plus de 1000 ans dans les vieux parchemins. La base de la théorie des graphes a été inventée par le grand mathématicien Leonhard Euler en 1736.
  • Il y a une convergence d’outils pour le dessin, et le découpage en 2 niveaux proposé par KM2 permet d’utiliser la plupart des outils de Mind-Mapping du marché, qui sont en effet des outils simplifiés de gestion d’arbres et de graphes.
La méthode KM2 Le mind-mapping
  • La méthode KM2 part d’une réflexion profonde sur la représentation et les systèmes de notations des connaissances. L’introduction du système de notation SGH  permet de représenter une grande variété de connaissance et d’incorporer des systèmes d’écriture
  • Les hyperliens sont au contraire à la base de KM2. En simplifiant, la méthode Buzan et la Mind Mapping sont les versions papier/crayon de la méthode KM2, plus complète et moderne car elle utilise toute la puissance de l’ordinateur.
  • L’ordinateur permet non seulement de dessiner des grands graphes, mais ils sont aussi sans ratures !
  • La méthode KM2 met l’emphase sur les schémas plus complexes gérés par ordinateur.
  • La méthode KM2 englobe naturellement l’approche Mind-Mapping/Buzan. Elle capitalise aussi sur  les logiciels de MindMapping qui en sont dérivés.
  • La méthode KM2 est pensée pour l’entreprise, avec une focalisation sur l’efficacité et l’automatisation de traitements.
  • La  méthode KM2 et les outils permettent de fabriquer automatiquement des cartographies de connaissance, ce que ne propose pas le Mind-Mapping de base ni Buzan.
  • La méthode KM2 est construite pour s’intégrer dans le système d’information et connaissances de l’entreprise.
  • La méthode KM2 permet de travailler en groupe.
  • La méthode KM2 est aussi conçue pour le contexte professionnel pour maitriser la gestion de milliers de cartes ( plus de 2000 cartes dans le même environnement).
  • La méthode est orientée vers l’apprentissage.
  • C’est une approche papier expérimentale purement cognitive forgée pour la mémorisation.
  • La méthode de Buzan n’est à la base pas conçue avec les hyperliens, puisqu’il s’agit de simples dessins sur papier. Ce n’est que tout récemment que les hyperliens ont été introduits dans le logiciel iMindMap.
  • La méthode Buzan n’est pas conçue dans une optique de partage dans le milieu professionnel, n’est pas connectée à des principes de gestion de connaissance et n’inclut pas de réflexion sur les principes de notation.
  • La méthode Buzan entraine les professionnels vers le même travers que les présentations PowerPoint : chaque élément doit tenir sur une page A4 et on passe beaucoup de temps sur le graphique au détriment du contenu.
  • Le principe d’écriture en étoile, qui a des avantages pour des cartes simples, ne fonctionne pas pour des cartes plus complexes, car il s’oppose à un principe de lisibilité : la partie gauche du dessin propose un sens de lecture des morceaux de texte (de droite à gauche) qui est opposé à celui de l’écriture normale (de gauche à droite).
  • Un dessin papier n’est pas réutilisable.
  • Le principe de travailler avec beaucoup de cartes n’existe pas dans la méthode Buzan.
  • KM2 a une immense ambition de permettre de travailler en continu avec des outils permettant non seulement une mémoire auxiliaire, mais aussi une mémoire de travail efficace.

Pourquoi KM2 est il constitué de plusieurs logiciels ?

  • KM2 se connecte naturellement à des logiciels de Mind-Mapping qui ont les primitives nécessaires de dessin et d’hyperliens, et qui vont au delà de la méthode Buzan.
    • il est prévu un nouvelle version qui sera autonome,  indépendante et compatible avec ces logiciels de Mind-Mapping
  • Il y a beaucoup de logiciels différents de Mind-Mapping, et on ne peut pas changer les habitudes de tout le monde

Pourquoi faut-il une formation à KM2 ?

  • C’est la faute à l’école :
    • Depuis tout petit on apprend à rédiger en linéaire, à ne pas sortir de la page, que le texte et les dessin ne se mélangent pas.
    • On apprend aussi que l’on doit soit écrire soit dessiner et que ces activités sont incompatibles entre elles.
    • La notion d’hyperlien n’est pas enseignée en tant que telle.
  • Il faut donc apprendre une nouvelle logique d’écriture, de notation, et de pensée.
    • Ceci requiert un entrainement, et aussi un professeur pour propager efficacement les bonnes pratiques.
    • Heureusement on ne part pas de rien.

La méthode et le logiciel m’intéressent, mais comment mes collègues vont-ils me suivre ?

  • D’abord vous  pouvez communiquer vos fichiers XMIND et ils peuvent y accéder car le logiciel XMIND est gratuit pour la lecture et les modifications mineures.
  • Dans un premier temps ils peuvent lire vos fichiers.
  • Dans un deuxième temps ils seront jaloux de votre productivité !

Pourquoi avoir choisi Xmind comme logiciel de manipulation de graphes ?

  • Le logiciel KM2 est compatible de base avec Xmind, qui est un des leaders du marché.
  • Le logiciel KM2 peut manipuler et générer des structures de graphes complexes au format Xmind.
  • Le logiciel KM2 est aussi compatible en entrée avec d’autres logiciel de Mind-Mapping qu’il peut aussi indexer.
  • Le développement d’un outil spécifique de manipulations de graphes est un gros travail, et ne fournissait pas assez de valeur ajoutée au logiciel et à la méthode KM2.

QUESTIONS SUR LE LOGICIEL XMIND

Comment me procurer Xmind ?

Quels sont les avantages de Xmind par rapport à d’autres logiciels d’affichage de graphes ?

  • Xmind a une version gratuite très performante.
  • Xmind tourne sur les plateformes Windows et Apple.
  • Un fichier Xmind peut comporter plusieurs onglets (ou feuilles, comme Excel), ce qui permet d’avoir des feuilles de notes ou des annexes, qui sont très utiles.
  • Le système de représentation de Xmind contient un format de tableau, qui est très utile pour présenter des connaissances ou réaliser des analyses. Les arbres qui permettraient de représenter ces tableaux sont complexes, volumineux et illisibles. Ce système est donc fondamental.

Quels sont les avantages d’autres logiciels de mind-mapping ?

  • MindManager : Il y a d’autres logiciels qui ont des primitives plus intégrées à Windows (par exemple MindManager avec la suite Microsoft Office
  • Mindomo qui ne fonctionnent qu’en mode web (Mindomo).
  • FreeMind : logiciel gratuit aussi, mais l’ergonomie est en deçà de celle de Xmind. FreeMind permet des extensions intéressantes programmables (de façon assez complexe) par l’utilisateur.
  • Ces logiciels sont limités comme vus plus haut en matière de représentation, et sont aussi beaucoup plus chers à l’usage.

QUESTIONS SUR LE LOGICIEL KM2

J’utilise un autre logiciel que Xmind, puis-je utiliser la méthode KM2 ?

  • OUI:
    • Le moteur KM2 est compatible (au sens indexation) avec plusieurs logiciels comme Xmind, MindManager, Freeplane, FreeMind.
  • D’autres formats vont suivre.